Mes Revues Littéraires

Cooper Training – Harry, Maloria Cassis.

Une autre saga se termine pour moi, et il s’agit de Cooper Training, par Maloria Cassis. Après avoir adoré Julian et vibrer avec Calvin au début de ce mois de Février, je me suis lancée dans le troisième et dernier tome de la saga des frères Cooper avec le plus jeune des trois frères, Harry. Et que dire… Ce troisième tome confirme mon impression sur les deux premiers, j’ai complètement accroché à cette série tendre, douce et feel-good dans cet univers sportif !

J’ai dévoré le roman en l’espace d’une journée tant j’ai accroché à ce dernier tome, qui a su faire appel à mon cœur d’adolescente, toujours bien présent malgré de nombreuses claques…

Mais je ne m’appesantis pas sur mes soucis, et je vous présente plutôt le roman avant de commencer la critique !

Note : 4 sur 5.

TITRE : Cooper Training – Harry

AUTEUR : Maloria Cassis

ÉDITÉ PAR : Hugo Roman

NOMBRE DE PAGES : 369 pages

DATE DE PARUTION : 09 Janvier 2020

GENRE : New Romance

PRIX : 7,60 €

RÉSUMÉ : Ne plus regarder en arrière pour mieux se tourner vers l’avenir.
Après plusieurs années d’absence, Maddie est de retour à San Diego. Elle s’épanouit aussi bien dans son métier de tatoueuse qu’à travers ses nouvelles amitiés. Il ne lui manque qu’une chose pour être pleinement heureuse : une histoire d’amour durable.
Pour Harry, il n’est pas question de penser à quoi que ce soit d’autre que la marque Cooper Training, qu’il cherche à faire fructifier par tous les moyens avec ses frères. Se mettre en couple est la dernière de ses priorités.
Il y a six ans de cela, Harry et Maddie étaient fous amoureux l’un de l’autre. Il a pourtant suffi d’une nuit pour les éloigner…
Lorsque leurs chemins se croisent à nouveau, les souvenirs refont surface. Bien que la tension entre eux soit indéniable, de l’eau a coulé sous les ponts depuis leur séparation. Parviendront-ils à tourner la page pour écrire un nouveau chapitre de leur histoire d’amour ?

Tu sais que les plus belles histoires d’amour sont celles qui durent le temps des vacances ?

Dans ce troisième tome, Maloria Cassis nous invite une fois de plus à goûter à une romance tendre, teintée d’amertume. Tout comme Julian et Amy, puis Calvin et Erin, Harry et Maddie connaissent des hauts des bas, et possèdent un passé commun et douloureux qui les a dévasté l’un comme l’autre, six ans auparavant.

Nos héros d’un roman sont attachants, et des les premières pages nous entrevoyons toute la douleur que leur rencontre impromptue provoque chez l’un comme chez l’autre. Maddie apparaît d’emblée comme le personnage féminin de le plus aboutie de la sage, et nous découvrons une autre facette de la personnalité d’Harry, présentée ici comme un serial fucker. Si l’intrigue de départ est commune, l’auteure la rend authentique et originale par une myriade de petits détails qui la creusent et qui donnent véritablement vie à Harry et Maddie.

Mon cœur saigne de savoir que je ne le reverrai plus. Quand plus jamais ne rirons ensemble. Que je ne sentirai plus son odeur marine. Que ses lèvres n’effleureront plus jamais les miennes. Que je n’entendrai plus sa voix. Tout est terminé. Clap de fin d’un amour d’été. L’âme déchirée, je m’endors, meurtrie au plus profond de mon être.

J’ai adoré le format de l’histoire, qui diffère avec les deux précédents tomes. Comme Harry et Maddie se connaissaient avant, plutôt que de nous raconter brièvement de quoi leur passé est fait, Maloria Cassis nous ramène directement en arrière, alternant les chapitres entre passé et présent. Cette méthode est efficace et permet de nous immerger totalement dans leur histoire d’amour trop rapidement avortée : à l’origine simple amourette de vacances, la relation d’Harry et de Maddie évolue rapidement, et ils tombent irrémédiablement amoureux l’un de l’autre. Sauf que, lorsque le père de Maddie, un riche homme d’affaire, apprend cette relation, il décide de renvoyer sa fille en France bien plus vite que prévu, et les conséquences qui suivent cette décision sont désastreuses pour les deux adolescents qui se déchirent. Le fait d’alterner leur relation passé avec leur relation actuelle met en relief les problèmes auxquels Harry et Maddie sont confrontés et qu’ils doivent résoudre s’ils veulent se donner une chance.

J’ai été très amoureux d’elle. À tel point que je n’ai fait qu’enchaîner les conquêtes après notre relation. Je crois que je cherchais désespérément un tout petit peu de la flamme qui nous unissait elle et moi. Sans succès jusqu’à aujourd’hui.

Le personnage de Maddie est tout particulièrement attachant. Jeune femme de vingt-trois ans, elle est tatoueuse et désire se consacrer à la reconstruction de tétons grâce à ses tatouages en trois dimensions, tout en gérant une association pour le femmes atteinte du cancer du sein avec son amie Thelma, une femme pétillante malgré les marques de la maladie sur son corps. La relation avec sa mère, elle-même victime de la maladie, est abordée dans plusieurs chapitres, et est touchante : nous entrevoyons les raisons pour lesquels la jeune femme se passionne pour son métier. Forte, douce et déterminée, elle doit également réapprendre à vivre aux côtés d’un père absent lorsque sa mère décède. Ce que j’adore chez Maloria Cassis, c’est la petite touche d’espoir et de tendresse qu’elle glisse toujours dans ses romans ; si dans le livre précédents les choses s’arrangeait entre Erin et le père de son fils, ici, c’est la relation de Maddie et de M. Anderson qui s’améliore. A tout cela, l’auteure aborde le problème de la sexualité au travers son personnage féminin, une sexualité actuelle, souvent gâchée trop vite, souvent jamais satisfaite.

Je n’ai même plus envie de parler. La sensation que rien n’a de sens dans la vie me rend amère, alors je préfère me taire. De toute manière, il n’y a aucun mot pour atténuer ma peine.

Pour raconter l’histoire de Maddie et de Harry, l’auteure fait appel à nos sentiments d’adolescente, au souvenir de notre premier amour, qui demeure une douleur vive pour l’immense majorité de nous. Il est donc très facile de s’identifier aux personnages et de souffrir et rêver en même temps qu’eux. Personnellement je me suis tout à fait retrouver dans le personnage de Maddie et dans la douleur qu’elle éprouve au souvenir de cette histoire avortée.

A son tour, le personnage d’Harry est approfondi ; loin du sérial fucker qui nous est présenté de prime abord, c’est un homme d’affaires déterminé, qui se lance à corps perdu dans son travail, et qui reste incapable d’oublier Maddie depuis la fin de leur histoire – c’est d’ailleurs lui qui la poursuit sans se cacher une seconde de ses espérances quant à la jeune femme. L’amour évident qu’il lui porte est adorable, et les rancœurs qu’il nourrit à l’égard de ce gâchis est aussi attendrissant que rageant – après tout, il en est à l’origine ! Nous découvrons un homme attentionné, prêt à tout pour rattraper le temps perdu avec Maddie ainsi que ses fautes. La fragilité qui le caractérise et qu’il ne montre que rarement est dévoilé dans quelques pages du roman, et vous ne l’oublierez pas de sitôt.

La vie m’a appris à mes dépens qu’elle peut tout reprendre sans prévenir, mais que le destin réserve aussi de belles surprises. Alors, je savoure chaque seconde de mon existence.

J’ai passé un excellent moment avec Harry et Maddie, et ils ont rendu mon cœur heureux et apaisée pour eux. L’adolescente à l’intérieur de moi s’est réjouie de voir cet amour triompher après des années !

C’est avec une joie teintée de nostalgie que je quitte les frères Cooper, qui sont parvenus à me faire vibrer durant ces trois tomes. Julian m’a transportée, je suis totalement tombée amoureuse de Calvin, et maintenant, Harry a su raviver en moi des émotions d’adolescentes qui m’ont heurtée auparavant.

Maloria Cassis a le chic pour créer des femmes fortes, pleines de caractères et de convictions, depuis Amy, la forte tête, à Erin la maman célibataire ; elle termine en beauté avec Maddie et son combats pour redonner le sourire aux femmes atteintes de cancer du sein. Quoiqu’il en soit, elle nous a offert des personnages complexes, profonds, avec des cicatrices et leurs propres forces, aux caractères bien trempés. Trois romances authentiques, avec leur pointes d’originalité, loin des clichés habituels sur lesquels nous avons toujours peur de tomber.

Je suis heureuse d’avoir lu cette saga riche en émotions, addictive et légère pour autant, écrits d’une main de maître !

1 réflexion au sujet de “Cooper Training – Harry, Maloria Cassis.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s