Mes Bilans Lectures

Bilan de Lecture, Mai 2020.

Hello ! Petit bilan du moi de Mai. En raison du confinement, je n’ai vraiment pas beaucoup lu ce mois-ci, en tout cas avec moins d’entrain et d’enthousiasme que précédemment, surtout par conscience professionnelle pour les services de presse que j’avais à rendre ; entre deux, je me suis un peu détendu avec des lectures bien à moi, mais qui n’ont pas non plus laissé une trace mémorable dans mon cœur. Le moi de Mai, pour moi, en lecture, c’est :

  • 1,541 pages lues.
  • 3 service de presse.
  • 2 lectures seules.
  • 2 Romances, 1 Contemporain, 2 Thrillers.
  • Pas de coups de cœur ce mois-ci.

#1 ; HOME, TONI MORRISON

Note : 5 sur 5.

C’est ça, l’esclavage. Quelque part au fond de toi, il y a cette personne libre dont je te parle. Trouve-la et laisse-la faire du bien dans le monde.

TITRE : Home

AUTEUR : Toni Morrison

ÉDITÉ PAR : Christian Bourgois

NOMBRE DE PAGES : 151 pages

DATE DE PARUTION : 23 Août 2012

GENRE : Littérature Etrangère

PRIX : 17,00€ (grand format)

RÉSUMÉ : Toni Morrison nous plonge dans l’Amérique des années 1950. « Home est un roman tout en retenue. Magistral. […] Écrit dans un style percutant, il est d’une simplicité trompeuse. Ce conte au calme terrifiant regroupe tous les thèmes les plus explosifs que Morrison a déjà explorés. Elle n’a jamais fait preuve d’autant de concision. C’est pourtant dans cette concision qu’elle démontre toute l’étendue et la force de son écriture. » The Washington Post « Ce petit roman envoûtant est une sorte de pierre de Rosette de l’œuvre de Toni Morrison. Il contient en essence tous les thèmes qui ont toujours alimenté son écriture. […] Home est empreint d’une petite musique feutrée semblable à celle d’un quatuor, l’accord parfait entre pur naturalisme et fable. […] Mme Morrison adopte un style tranchant qui lui permet de mettre en mots la vie quotidienne de ses personnages avec une précision poétique. » The New York Times.

#2 ; WILD DANDY BOY, DAPH. K. TRAVIS.

Note : 4 sur 5.

La vie est un jeu dangereux où les morts côtoient les vivants. A très bientôt. En enfer, quoiqu’il arrive !

TITRE : Wild Dandy Boy

AUTEUR : Daph K. Travis

ÉDITÉ PAR : Séma Editions.

NOMBRE DE PAGES : 314 pages

DATE DE PARUTION : 05 Mars 2020

GENRE : Thriller psychologique

PRIX : 18,90 € (papier) / 5,99 € (e-book)

RÉSUMÉ : Cavannah Rainbow, célèbre top model semblant tout droit issu de la Factory d’Andy Warhol, est victime d’un accident de la route qui le plonge dans un profond coma. À son réveil, son existence vole en éclats, entre les cauchemars récurrents où il se voit tuer et une traque sans pitié menée par son jumeau envieux de son succès. Tandis que les cadavres s’amoncellent autour de Cavannah, il fait la rencontre de Sharlette, une sans-abri d’à peine dix-sept ans, dont la sensualité le mènera malgré lui au crime le plus sordide…
Au cœur de cet univers de pop stars, de glam-rock et de champagne coulant à flots, où se situe la frontière entre rêve et réalité ?

MON AVIS : Cette histoire nous plonge au cœur d’une lutte entre Cavannah Rainbow, célèbre top model albinos, et son jumeau Dimitri Jones, envieux et jaloux de son succès. L’existence de Cavannah vole en éclat après un accident de voiture qui le plonge dans un coma de neuf mois. Cette histoire troublante, dérangeante, à l’intrigue décousue, vous fera vite perdre la raison et le fil des événements. Où se situe la réalité dans le rêve ? Où se trouve le fantasme ? Même si elle n’est pas toujours évidente à suivre, l’intrigue est haletante, palpitante et nous accroche : nous voulons découvrir la réponse, et les pages se tournent seules. Quand le mystère sera-t-il levé ?Un excellent chef d’œuvre qui n’est pas sans rappeler certains classiques de la littérature dont le célèbre Faust, l’Etrange cas de Dr. Jekyll and Mr. Hyde, et surtout Le Portrait de Dorian Gray. Je vous la conseille vivement, avec deux avertissements : pour apprécier votre lecture, soyez curieux, alerte. C’est une histoire qui se relit plusieurs fois pour être comprise. Ce n’est pas pour les amateurs !

Lien de l’article ici.

#3 ; AUX DELICES D’AMSTERDAM (1) ; NOEL SUCRE, EMILY CHAIN.

Note : 3 sur 5.

Cette femme n’est pas mauvaise. elle ne veut juste plus souffrir. Cette constatation m’attriste et me soulage en même temps.

Quelqu’un me ressemble ici.

NOLAN

TITRE : Aux Délices d’Amsterdam ; Noël Sucré.

AUTEUR : Emily Chain

ÉDITÉ PAR : SoRomance Editions

NOMBRE DE PAGES : 190 pages

DATE DE PARUTION : 6 Décembre 2019

GENRE : Romance de Noël

PRIX : 12,00€ (broché)/5,99€ (ebook)

RÉSUMÉ : Ils n’étaient pas faits pour se rencontrer, mais la magie de Noël en a décidé autrement…Tess et Nolan n’étaient pas faits pour se rencontrer. Elle est une femme d’affaires, fragilisée par son ex, Tomás, qui l’a abandonnée à la veille de leur mariage. Il est confiseur, hanté par la mort de sa fiancée et de sa mère. Deux personnes aux passés tumultueux qui vont se croiser par hasard à Amsterdam à l’approche de Noël. Tout semble les opposer… Et pourtant, les artifices de Noël ne cessent de nous réserver des surprises ! Sauront-ils laisser leurs blessures de côté pour que la magie de Noël puisse opérer ?Venez découvrir la nouvelle série So Romance sous un Amsterdam enneigé, des confiseries alléchantes… Et des rêves plein la tête.

MON AVIS : Après des drames personnels dans chacune de leurs vies, Tess et Nolan renouent avec le passé en retournant à Amsterdam, des années après. L’histoire est très bien écrite, et joue avec nos suppositions tout au long du roman. J’ai particulièrement aimé l’humanité qui se dégageaient des personnages, avec leurs failles respectives, très bien exploitées et qui permettent d’éviter clichés et écueils de la romance. La fin m’a autant bouleversée que surprise et j’ai hâte de lire le T2. Deux reproches pour ma part en revanche : même si les frissons sont garantis, j’ai eu du mal à m’attacher aux héros, sans les détester, parce que les émotions ne sont parfois pas assez développées. Enfin, il y a un gros manque de travail éditorial avec pas mal de fautes de syntaxe (« malgré que » présent plusieurs fois), de ponctuation, de vocabulaire avec pas mal de répétitions.

Lien de l’article ici.

#4 ; LA JEUNE FILLE ET LA NUIT, GUILLAUME MUSSO.

Note : 3 sur 5.

Le plus souvent, le destin est un salopard pervers et vicieux qui prend son pied en broyant la vie des plus faibles alors que tant de connards mènent une existence longue et heureuse.

THOMAS DEGALAIS

TITRE : La Jeune Fille Et La Nuit

AUTEUR : Guillaume Musso

ÉDITÉ PAR : Calmann-Lévy

NOMBRE DE PAGES : 440 pages

DATE DE PARUTION : 2018

GENRE : Thriller, Littérature Contemporaine.

PRIX : 21,90€ (grand format).

RÉSUMÉ : Un campus prestigieux figé sous la neige 
Trois amis liés par un secret tragique. Une jeune fille emportée par la nuit

Côte d’Azur – Hiver 1992. Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé  par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des  plus  brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur  de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».Personne ne la reverra jamais.
Côte d’Azur – Printemps 2017. Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs  amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études.  Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq  ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour  construire un autre bâtiment.
Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.

Dérangeante 
Douloureuse 
Démoniaque… 

MON AVIS : Même si la Jeune fille et la Nuit reste un thriller plein de suspens, passionnant et addictif, de par ses personnages – surtout le charme qui se dégage de Vinca Rockwell – et de la manière, fluide de le raconter de Musso, il existe tout de même des faiblesses qui empêchent à son œuvre d’être totalement convaincante. Ainsi, si le style de Musso est fluide, ce n’est qu’au prix d’un schéma répétitif qui ne varie pas d’un iota, et dont l’auteur de semble pas pouvoir se détacher, faute de quoi il est incapable de raconter l’histoire. Le suspens qui se dégage de l’intrigue grâce à des rebondissements parfois exagérés et venus de nulle, part, compense tout de même le manque de fantaisie et de surprises de la plume de Musso, très terre-à-terre.

Lien de l’article ici.

#5 ; MEANDRES (3) ; ENTRAVES, CELINE E. NICOLAS.

Note : 3 sur 5.

Tu tentes toujours de gagner les championnats du monde de connard ? Parce que je crois que t’es en bonne position, là !

MELANIE

TITRE : Méandres (3) – Entraves

AUTEUR : Céline E. Nicolas.

ÉDITÉ PAR : Autoédition.

NOMBRE DE PAGES : 354 pages

DATE DE PARUTION : 13 Mars 2020

GENRE : Romance paranormale

PRIX : 15,98€ (broché) / 3,99 € (e-book)

RÉSUMÉ : Mélanie, en raison de son handicap, se retrouve acculée dans ce monde trop agressif, bruyant et émouvant.
Depuis qu’elle a perdu le seul pilier sur lequel elle pouvait s’appuyer, elle se renferme dans une forteresse de solitude qui la protège de ce monde qui est trop pour elle. Quand l’hypersensibilité est une faiblesse, l’intelligence un fardeau et la compréhension des autres difficile, comment trouver sa place dans ce monde ?
La rencontre avec un mystérieux arrivant, agressif, renfermé et terriblement sexy pourrait bousculer toutes ses certitudes.

MON AVIS : Dans ce tome, nous apprenons à connaître Mélanie, jeune cavalière atteinte d’asperger léger, et Rick, un ex-tolard qui vient effectuer son stage de réinsertion dans le centre équestre de Mélanie. Alors que la jeune femme tente par tous les moyens de sauver Angel, le cheval de Merryl, il n’y aucune amélioration avant l’arrivée de Rick, véritable boule de nerfs sur pattes.
J’ai particulièrement aimé l’évolution des deux personnages principaux, qui se fait progressivement tout au long du roman. On parle d’acception, d’insertion sociale, du petit prince et de d’apprivoiser les uns les autres. Pour moi, ce tome 3 était plus fouillé que les précédents et je me suis bien plus identifiée à Mélanie et Rick qu’à Hannah ou Baptiste. Comment trouver sa place dans la société ? C’est que demande ce roman et cette histoire entre nos héros, entravés par leurs passés et leurs peurs.

Lien de l’article ici.

Ce sera tout pour le mois de Mai ! Un mois très axé sur les services de presse, avec seulement deux lectures personnelles, qui m’ont beaucoup plus mais qui ne m’ont finalement pas plus transportés que ça. Le total des livres lus monte à 22 pour moi sur les 50 à lire dans l’année !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s