Mes Revues Littéraires

Endless Night, Estelle Every

Bonjour à vous mes petites étoiles !

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas mis le blog à jour, j’ai en effet été très occupée avec mon travail. La rentrée est passée par là et je n’ai toujours pas de logement étudiant donc je suis obligée de cumuler deux jobs entre deux villes différentes histoire de mettre de côté et de garder mon travail étudiant qui me tient particulièrement à cœur… Je vous en parlerai un peu plus dans quelques jours !

Pour signer mon retour sur le blog, je vous parle aujourd’hui d’Endless Night de Estelle Every, que j’ai beaucoup apprécié. Ce roman faisait partie d’un énorme craquage littéraire du mois de Juillet et je ne suis pas déçue d’avoir décidé de dévorer ce roman en premier parmi les huit autres que j’ai sélectionné (voir la photo en dessous !)

C’est parti pour la chronique du jour !

AUTEUR : Estelle Every

ÉDITÉ PAR : La Condamine, Hugo Roman

NOMBRE DE PAGES : 480 pages

GENRE : New Romance

PRIX : 7,60€ en papier

RÉSUMÉ : Le Secret… Le seul nom de ce club russe très privé est un fantasme. Auxane, jeune journaliste ambitieuse, n’a pas le choix : elle doit l’intégrer pour prouver ce qu’elle vaut à sa rédaction. Plongée au cœur d’un univers qui la trouble de plus en plus, fascinée par Grigori, le séduisant patron du Secret, et si c’était sur elle-même qu’Auxane faisait les plus grandes découvertes ?

MON AVIS :

LES PLUS :

Tout d’abord, je dois vous avouer que le résumé ne rend pas du tout justice à l’intrigue complète du roman, qui est vraiment bien ficelée et riche ! Je n’ai jamais vraiment aimé les new romance que ne tournent et ne vivent que autour du sexe, mais ici, ce n’est pas le cas. Sans trop vous en dévoiler, autour de ce lieu commun qui régit nos romances actuelles, il y a tout le reste de l’intrigue qui se développe, entre les secrets de famille, les sentiments amoureux, la carrière d’Auxane et ses investigations… Si cette thématique charnelle est présente, elle n’est pas là que pour simplement exister comme c’est trop souvent le cas dans certaines romances et où les personnages ne sont liés que par cela. Ici, cette dynamique existe pour soutenir le reste de l’histoire.

Et en tout cas, les frissons sont bien au rendez-vous pour votre plus grand plaisir (héhé) !

J’ai particulièrement aimé le fait que l’intrigue se déroule en Russie, qui est au final un pays très peu exploité dans les récits de fictions, pour un dépaysement total, c’est vraiment parfait ! Même si l’auteur ne nous décrit pas tellement la Russie durant l’histoire, il y a un changement de mentalité subtil mais présent dans la manière des personnages de concevoir et d’envisager la suite des événements, ce qui rend l’histoire d’autant plus intéressante.

Les personnages sont aussi très attachants ; fascinants serait le mot juste. Personnellement, j’ai beaucoup d’affection pour Milan et j’ai ressenti plus d’attirance pour lui que pour Grigori, même dans la relation que chacun a avec Auxane. Je dois être à contre-courant de l’avis commun mais c’est vraiment leur relation qui m’a envoutée, même si ce qui existe petit à petit entre Grigori et Auxane est captivant. L’auteur change de point de vue tout au long de l’intrigue ce qui nous permet petit à petit de découvrir tous les personnages, en passant d’Auxane à Grigori, Valentina et Milan. L’intrigue se tisse autour de leur point de vue et de leur passé ce qui est au final très intéressant puisque cela dicte leurs réactions dans le présent. Cela nous permet aussi d’en apprendre plus sur eux et sur leur rôle dans l’histoire qui n’est pas forcément évident à distinguer au tout début du roman.

Mais ce que je considère comme le point fort de ce roman, c’est la fluidité naturelle qui nous permet de le lire un bout l’autre sans discontinuer. Chaque action, chaque paragraphe est un condensé parfait entre plaisir de lire et utilité. L’auteure nous donne la sensation dès les premières pages de savoir exactement où elle va, et sait créer des scènes qui font avancer l’intrigue sans réfréner les moments de tensions sexuelles ou d’exploration du passé, du personnage qui sont toujours bienvenues dans les lectures. Et surtout, rien de tout cela n’avance trop vite, Estelle Every prend le temps de nous planter le décor et de nous faire évoluer en même temps qu’Auxane au travers de la lecture. Rien que pour cela, bravo ! Pas une fois je n’ai eu la sensation que je m’éloignais de ma lecture et de l’intrigue principale qui reste l’investigation d’Auxane.

LES MOINS :

En fait, je n’ai qu’un seul vrai reproche à établir ici et il concerne la conclusion du tome. En effet, j’ai été aussi déçue et frustrée qu’Auxane a pu l’être (de ce côté-là, je ne sais pas si c’était intentionnel mais si c’est le cas, je soulève mon chapeau). Tout au long du roma, Estelle Every nous captive et nous enchante avec les sentiments confus que ressent Auxane pour Grigori et Milan, et quand le dénouement arrive, pof ! Il y a comme une barrière qui se forme entre ces deux relations. L’attirance sexuelle qu’Auxane a pour Grigori est coupée dans son élan et Milan est rejeté d’un seul coup, brutalement et de façon trop expéditive à mon goût. Je suis restée sur ma faim, j’attends donc de voir si le tome deux parviendra à me réconforter !

J’espère que ce petit article sur Endless Night vous a plu et vous a donné envie de le découvrir, personnellement je ne le regrette vraiment pas. C’est un bon livre de New Romance, bien écrit et très soigné, je vous le recommande vivement avec une petite mise en garde : achetez la duologie d’un seul coup si vous ne voulez pas rester sur votre fin comme moi.

Merci à vous de m’avoir lue, si vous avez des suggestions pour améliorer le blog et mes articles d’une quelconque manière je suis vraiment preneuse. Je vous embrasse et vous retrouve rapidement pour de prochains services de presse et de nouvelles critiques !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s