Mes Revues Littéraires

I Will Be Your Romeo, Alana Scott

Si vous suivez mon blog assez régulièrement, vous avez sans doute constaté que depuis plusieurs mois, j’ai totalement délaissé le peu de romance que je lisais déjà au profit d’autres romans contemporains et classiques, qui sont des genres vers lequel je me sens beaucoup plus attirée et à l’aise.

Cependant, après avoir lu récemment plusieurs romans assez lourds et prise de tête, j’ai eu envie de retenter ma chance avec la romance avec I Will Be Your Romeo d’Alana Scott, auteure repérée sur Wattpad avec sa saga Good Girls Love Bad Boys.

La principale raison à ce désintérêt de ma part envers la romance – genre littéraire que pourtant j’adore écrire ! – est qu’hormis quelques rares coups de cœurs (Ashes Falling For The Sky, Le Voleur de Baisers), je ne trouve jamais de lectures qui me plaisent réellement, et j’écume pas mal de déceptions.

Et malheureusement, ce roman-ci n’a pas dérogé à la règle non plus…

Note : 2 sur 5.

Oui, elle était belle. Oui, elle me plaisait. Mais cette femme et moi avions des vies diamétralement opposées. Et je ne faisais pas seulement allusion à mon métier de plombier à temps partiel…

TITRE : I Will Be Your Romeo

AUTEUR : Alana Scott

ÉDITÉ PAR : Editions Harlequin

NOMBRE DE PAGES : 368 pages

DATE DE PARUTION : 3 Mars 2021

GENRE : New Romance

PRIX : 16,90 € (broché) / 6,99 € (e-book)

RÉSUMÉ : Il est le petit ami idéal… Normal, c’est son métier.
Quand Camille a rencontré Roméo Courtois, le nouveau copain de sa sœur, elle a tout de suite compris que quelque chose clochait. Car cet homme n’est pas chirurgien, comme il le prétend, et il ne s’appelle pas Roméo… Il s’agit de Léo, le plombier venu la dépanner il y a un mois, et dont la visite a inspiré nombre de ses fantasmes nocturnes. Pas de doute, même avec sa barbe soigneusement taillée et son élégant costume qui laisse deviner ses muscles ciselés, elle le reconnaît… et il lui fait toujours autant d’effet. Pour autant, quand sa sœur lui avoue qu’il s’agit d’un escort embauché pour l’occasion, Camille décide de classer définitivement cet homme dans la catégorie « À oublier ». Seul problème : lui aussi l’a reconnue, et il semble plutôt avoir choisi la catégorie « Défi à relever. »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-avis-1.png

Au risque de décevoir une fois de plus les amatrices de romances, je dois avoir que I Will Be Your Romeo m’a fortement déçue sur de nombreux points, et s’il est courant que je sois souvent négative sur la romance, il est tout de même assez rare que je n’ai rien ou presque rien de positif à dire sur un roman.

Or, ici, c’est malheureusement bien le cas.

Sur le style et la forme en eux-mêmes, je n’ai rien à redire ; pour une new romance, I Will Be Your Romeo tient sa promesse de roman face à lire et distrayant. L’intrigue, même si je reste critique à ce sujet, garde malgré tout une certaine construction et cohérence, et ne comporte pas de lourdeurs, chose qui demeure à mon sens plutôt rare dans ce style de romans – c’est en tout un des défauts que je relève le plus souvent pendant mes lectures.

En revanche, si sur la forme le roman reste amplement suffisant et tient sa promesse, c’est sur le fond que ça a pêché de mon côté.

Tout d’abord, j’ai trouvé que l’intrigue, même si elle est construite et sans longueurs, manque d’originalité. Sur cet aspect, je suis tout de même assez partagée, le choix d’un protagoniste escort est en lui-même un frein à ce manque d’originalité. D’autant qu’un roman peut être excellent tout un ayant une intrigue d’origine déjà vue et revue. Ce côté-là ne m’a finalement pas tellement dérangée ; en revanche, j’ai eu beaucoup plus de mal avec les clichés véhiculés sur les escorts et avec certains attitudes de personnages par rapport à ce sujet, mais j’y reviendrais plus tard.

Principal défaut du roman pour moi ; les personnages.

Il m’a été très difficile de m’attacher à eux et de compatir à leurs situations respectives, à commencer par celle de la sœur de Camille, qui engage un escort pour sauver les apparences dans une famille qui est au final loin de lui mettre la pression à ce sujet (sans compter que sa sœur en question n’a même pas la trentaine…).

Du côté de Camille, le personnage féminin principal…

Ah. LE sujet épineux.

Dès que je lis de la New Romance, je ne peux pas m’empêcher de trouver l’héroïne absolument insipide. Camille a eu tendance à m’agacer et n’a pour moi été définie que par sa relation amoureuse avec Benoît et son attirance envers Léo. Chacune de ses pensées, ou de ses actes ne se rapporte qu’à sa vie sentimentales et les tourments qui s’y raccrochent. En revanche, pour Léo, ce problème ne se pose pas : il faut aussi l’avouer, le personnage est bien plus travaillé et développé que ne l’est Camille.

Est-ce que c’est une règle universelle à la new romance de construire des « vrais » backgrounds et personnalités pour les hommes et presqu’aucun pour les femmes ?

J’avais peur de ce qui m’attendait avec lui, et je ne pouvais pas prendre le risque de tout perdre pour une histoire incertaine et périlleuse.

De manière plus générale, les pensées et les sentiments des deux protagonistes, Léo et Camille, tournaient plus ou moins en rond – d’un côté, Léo très attiré par Camille qui cherche à tout prix à la séduire avant de se morigéner de foutre littéralement sa vie en l’air, et Camille qui repousse Léo mais en même temps se laisse séduire avec plaisir avant de s’en vouloir à elle-même par rapport à Benoît, son compagnon, tout en essayant de se persuader (enfin… à moitié) qu’elle n’éprouve rien pour l’escort qu’est Léo.

Ce qui m’a particulièrement dérangée avec ce genre d’états d’âme, c’est qu’il n’y a en réalité aucune progression, ils sont présents dès le début de l’histoire et jusqu’à la fin. Bien sûr, il se passe tous un tas d’événements mais qui au final restent inutiles puisqu’ils n’aident absolument pas à leur évolution. Certains retournements de situation étaient d’ailleurs totalement incompréhensibles et insensés, ce qui laisse penser que l’auteure ne sait absolument pas où elle va.

J’avais toujours des sentiments pour Benoît, peut-être pas aussi forts qu’au début de notre relation, mais ils étaient encore présents. J’aimais la vie que j’avais à ses côtés ainsi que celle qui m’attendait si je devenais sa femme. Je ne pouvais pas rêver mieux comme avenir, et pourtant je ne savais pas si j’en avais réellement envie.

La relation entre Camille et Léo est le cœur du problème. Elle n’évolue absolument pas, comme je le disais plus haut : nos héros ne franchissent jamais autre chose que le cap de l’attirance sexuelle. Je n’ai pas sentie de véritable osmose entre eux, ni de connexion émotionnelle sur un plan plus profond, au niveau de l’intime. Au final, Camille ne semble absolument pas connaître Léo, et il n’y pas de réelle alchimie entre eux, qui légitimerait bien le fameux coup de foudre. Dans l’ensemble, Camille ne connaît que de Léo/Roméo son travail d’escort, et ne le juge que par cela.

Ses yeux sombres m’implorèrent d’accepter. Et, alors que mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine, je sus qu’il me serait impossible de refuser.

J’en reviens ainsi à ce que j’évoquais au début de ma critique : certains passages très clichés et certaines attitudes vis-à-vis de l’escortisme m’ont fait grincé des dents. Tout au long du roman, Camille repousse Léo pour deux raisons principale ; Benoît – son petit-ami – et le travail de Léo, qu’elle considère comme dégradant. Pire, à certains moments, j’ai cru ressentir dans l’écriture une vraie honte de la part de ce personnage d’être attirée par un escort. Qu’elle n’envisage pas d’en faire son métier, qu’elle ait des doutes sur ces capacités à construire une relation de confiance avec un escort, c’est compréhensible ; juger quelqu’un comme « moindre » à cause de ce genre de travail, et tout simplement oublier que derrière l’escort, il y a aussi un humain avec des sentiments et qui a le droit à la même considération… j’ai déjà beaucoup plus de mal avec ce genre d’attitudes et de jugements.

L’ensemble de ces défauts a malheureusement eu tendance à plomber l’histoire, à mon goût sans surprises et plate. Le roman manquait à mes yeux cruellement de sentiments, d’humanité et d’émotions.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est mon-avis-5.png

Dans l’ensemble, je suis assez déçue de cette lecture, dont le résumé avait pourtant l’air prometteur. Le style de l’auteure est agréable, mais son écriture s’avère remplie de clichés – notamment de jugements sur l’escorting- et de lieux communs, plutôt à éviter lorsque l’intrigue est déjà entendue.

Même si elle manque d’originalité, l’intrigue aurait malgré tout pu fonctionner, si elle n’était pas plombée par des personnages fades et inintéressants. Du début à la fin, la relation entre Camille et Léo ne connaît aucune progression et reste totalement superficielle puisqu’ils ne dépassent jamais autre chose que le cap de l’attirance physique, sans aucune connexion émotionnelle plus profonde. Ce sont deux inconnus au début, ils restent deux inconnus à la fin.

En conclusion, il y a une véritablement manque d’approfondissement pour ce roman, qui m’a empêché de passer un agréable moment, et qui canonise à mon goût – comme pour Le Marchand de Sable – tout ce que je déteste dans une new romance, où l’héroïne n’existe que par son désir pour cet homme beau et musclé qu’elle connaît à peine.

Bien sûr, je savais que mon physique plaisait beaucoup, mais de là à déstabiliser une femme à ce point et après seulement quelques minutes, c’était probablement mon record.

J’espère que cette critique – à peine négative ! – vous aura intéressé(e)s! N’hésitez pas à partager en commentaire ce que vous avez pensé de I Will Be Your Romeo, et à me dire si vous êtes d’accord ou non avec l’article, et pourquoi !

Belles lectures à vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s