Mes Bilans Lectures

Bilan de Lecture, Juillet 2020

Aujourd’hui, c’est l’heure du post bilan de ce mois de Juillet ! Ce mois-ci a démarré très fort avec la saga L’Amie Prodigieuse d’Elena Ferrante, dans la continuité des lectures un peu plus sérieuses que j’avais recommencé à lire dès le mois de Juin, l’overdose de New Romance se poursuivant notamment (ce qui est bien dommage étant donné que je dois me rendre au FNR en Septembre prochain.).

Juillet 2020, pour moi, c’est 4 livres lus :

  • 2237 pages lues
  • 0 service presse
  • 4 lectures seules
  • 1 coup de cœur

Mais tout de suite, rentrons un peu plus dans les détails !

#1 : L’AMIE PRODIGIEUSE, ELENA FERRANTE

Note : 4 sur 5.

Elle s’arrêta pour m’attendre et, quand je la rejoignis, me donna la main. Ce geste changea tout entre nous, et pour toujours.

Elena Greco.

TITRE : L’Amie Prodigieuse.

AUTEUR : Elena Ferrante

ÉDITÉ PAR : Editions Gallimard, collection Folio.

NOMBRE DE PAGES : 430 pages

DATE DE PARUTION : 30 Octobre 2014

GENRE : Littérature Contemporaine, Drame

PRIX : 22,50€ (grand format) / 8,50€ (broché)

RÉSUMÉ : « Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout: et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.»
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

MON AVIS : Elena Ferrante ne se contente pas de raconter une histoire, la sienne, elle décrit plus que cela ; une ville et une société toute entière dans laquelle elle a grandi, et dont le personnage d’Elena Greco porte les stigmates et les cicatrices tout au long de son adolescence, alors même que son éducation lui permet de découvrir de nouveaux horizons et lui donner les outils nécessaires pour comprendre à quel point elle doit s’élever au-dessus des racontars et de la vie de son quartier pauvre; Mais plus qu’une histoire, pas toujours simple à suivre, pas toujours agréable non plus, ce premier volet pose les questions des inégalités sociales, de la rancœur, de la violence dans une société profondément marquée par la SGM où règne la corruption, la violence, le sexisme et où tous doivent se contenter de leur misère, faute de mieux. Le personnage de Lila, bien qu’exaspérant par moment, est un exemple type de la jalousie même et d’une vie prometteuse gâchée par une naissance malchanceuse.

Lien de l’article ici.

#2 : L’AMIE PRODIGIEUSE (2) ; LE NOUVEAU NOM, ELENA FERRANTE.

Note : 5 sur 5.

Toute la vie, on aime des gens qu’on ne connaît jamais vraiment.

Elena Greco

TITRE : L’Amie Prodigieuse (2) ; Le Nouveau Nom.

AUTEUR : Elena Ferrante

ÉDITÉ PAR : Editions Gallimard, collection Folio.

NOMBRE DE PAGES : 623 pages

DATE DE PARUTION : 7 Janvier 2016

GENRE : Littérature Contemporaine, Drame

PRIX : 23,50€ (grand format) / 9,10€ (poche).

RÉSUMÉ : Naples, années soixante. Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l’a trahie en s’associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent sur le quartier et qu’elle déteste depuis son plus jeune âge. Pour Lila Cerullo, née pauvre et devenue riche en épousant l’épicier, c’est le début d’une période trouble : elle méprise son époux, refuse qu’il la touche, mais est obligée de céder. Elle travaille désormais dans la nouvelle boutique de sa belle-famille, tandis que Stefano inaugure un magasin de chaussures de la marque Cerullo en partenariat avec les Solara. De son côté, son amie Elena Greco, la narratrice, poursuit ses études au lycée et est éperdument amoureuse de Nino Sarratore, qu’elle connaît depuis l’enfance et qui fréquente à présent l’université. Quand l’été arrive, les deux amies partent pour Ischia avec la mère et la belle-sœur de Lila, car l’air de la mer doit l’aider à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. La famille Sarratore est également en vacances à Ischia et bientôt Lila et Elena revoient Nino.

MON AVIS : Un roman explosif, insoutenable, qui manque certes d’actions mais qui son remplacé par un fouillsi de sentiments, de réalités destructrices et catastrophiques qui balaie l’image d’une Italie en pleine reconstruction, bouffée par la violence envers le pays, envers soi-même, et envers les autres. Malgré un récit difficile à parcourir avec des personnages forts, pour Lila comme pour Elena, d’une force et d’une volonté admirables mais de défauts qui rejaillissent d’autant plus à chacune de leurs rencontres qui font de leur amitié une longue rivalité, ce roman est un peur chef d’œuvre qui dépeint une société en mouvement, qui ne reste pas statique, déchirée avec elle-même et qui saura émouvoir tout le monde.

Lien de l’article ici.

#3 : L’AMIE PRODIGIEUSE (3) ; CELLE QUI FUIT ET CELLE QUI RESTE, ELENA FERRANTE.

Note : 5 sur 5.

Alors que les hommes se lancent dans des aventures spatiales, pour les femmes, la vie sur la planète doit encore commencer. La femme est l’autre face de la terre.

TITRE : L’Amie Prodigieuse (3) ; Celle qui fuit et celle qui reste.

AUTEUR : Elena Ferrante

ÉDITÉ PAR : Editions Gallimard, collection Folio.

NOMBRE DE PAGES : 544 pages

DATE DE PARUTION : 3 Janvier 2017

GENRE : Littérature Contemporaine, Drame

PRIX : 23,00 (grand format) / 8,50€ (poche)

RÉSUMÉ : Pour Elena, comme pour l’Italie, une période de grands bouleversements s’ouvre. Nous sommes à la fin des années soixante, les événements de 1968 s’annoncent, les mouvements féministes et protestataires s’organisent, et Elena, diplômée de l’École normale de Pise et entourée d’universitaires, est au premier rang. Même si les choix de Lila sont radicalement différents, les deux jeunes femmes sont toujours aussi proches, une relation faite d’amour et de haine, telles deux sœurs qui se ressembleraient trop. Et, une nouvelle fois, les circonstances vont les rapprocher, puis les éloigner, au cours de cette tumultueuse traversée des années soixante-dix. Celle qui fuit et celle qui reste n’a rien à envier à ses deux prédécesseurs. À la dimension historique et intime s’ajoute même un volet politique, puisque les dix années que couvre le roman sont cruciales pour l’Italie, un pays en transformation, en marche vers la modernité.

MON AVIS : Plus dense que les deux autres volets précédents, déjà très riches, ce troisième tome plonge nos héroïnes dans les réalités sociales qui viennent bouleverser l’Italie ainsi que leurs vies : alors que Lila est confrontée à la lutte prolétarienne, Elena ressent les premières vagues du féminisme qui s’abattent sur l’Italie. Devenue auteure reconnue, elle se retrouve cependant enchaînée à son mariage et ses enfants durant cette traversée des années 70, et cherche à se conquérir elle-même dans a travers ses relations amoureuses, amicales, et professionnelles. Le relation entre Lila et Elena n’est pas en reste : si Lila décide de rester à Naples, Elena, elle, déménage à Florence. Cette distance physique devient vite une distance émotionnelle entre les deux amies : Elena se détache peu à peu de Lila pour enfin devenir elle-même. Ce tome 3 est celui de la maturité, de la quête de soi et de sa liberté. Malgré des longueurs et des lourdeurs, c’est un texte d’une profondeur vertigineuse : personne ne raconte l’amitié aussi bien qu’Elena Ferrante.

Lien de l’article ici.

#4 : L’AMIE PRODIGIEUSE (4) : L’ENFANT PERDUE, ELENA FERRANTE.

Note : 4 sur 5.

Il y a des moments où ce qui nous entoure et semble devoir servir de décor à notre vie pour l’éternité – un empire, un parti politique, une foi, un monument, mais aussi simplement des gens qui font partie de notre quotidien – s’effondre d’une façon tout à fait inattendue, alors même que mille autres soucis nous pressent.

TITRE : L’Amie Prodigieuse (4) : L’enfant perdue.

AUTEUR : Elena Ferrante

ÉDITÉ PAR : Gallimard, collection Folio

NOMBRE DE PAGES : 640 pages

DATE DE PARUTION : 03 Janvier 2019

GENRE : Littérature Contemporaine

PRIX : 9,10€ (poche) / 23,50€ (grand format)

RÉSUMÉ : À la fin de Celle qui fuit et celle qui reste, Lila montait son entreprise d’informatique avec Enzo, et Elena réalisait enfin son rêve : aimer Nino et être aimée de lui, quitte à abandonner son mari et à mettre en danger sa carrière d’écrivain. Car elle s’affirme comme une auteure importante et l’écriture l’occupe de plus en plus, au détriment de l’éducation de ses deux filles, Dede et Elsa.
L’histoire d’Elena et de Nino est passionnelle, et bientôt Elena vit au gré de ses escapades pour retrouver son amant. Lors d’une visite à Naples, elle apprend que Lila cherche à la voir à tout prix.
Après avoir embrassé soixante ans d’histoire des deux femmes, de Naples et de toute l’Italie, la saga se conclut en apothéose. Plus que jamais, dans L’enfant perdue, Elena Ferrante nous livre un monde complet, riche et bouillonnant, à la façon des grands romanciers du XIXe siècle, un monde qu’on n’oublie pas.

MON AVIS : La saga de l’Amie Prodigieuse se termine en apothéose avec ce dernier volet qui condense le drame et la tragédie qui a rythmé soixante ans de la vie de Lila et d’Elena, depuis leur relation d’amitié et haine jusqu’à leur vie personnelle, tout comme celle de Naples. Après un dernier volet, je n’ai toujours pas la sensation de connaître Lila, alors qu’Elena est parvenue à se conquérir elle-même et s’affranchir de son amie, à qui elle demeure intimement liée. C’est ici, dans le caractère toujours insaisissable de Lila après plus de 2000 pages de lecture, que le talent d’Elena Ferrante éclate réellement.

Lien de l’article ici.

Un mois de Juillet tout particulièrement marqué par cette saga prodigieuse et magnifique qui a su me faire vibrer, m’émouvoir, et m’agacer. Je vous souhaite à tous et à toute de la lire !

Quelles ont été vos lectures de Juillet ? Vos coups de cœur et vos déceptions ? Dites-moi tout en commentaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s